dimanche 18 juin 2017

Lecture du mois : mai 2017 !


Oui, on est déjà mi-juin. Oui, ce mois et demi a été particulièrement chargé. Alors forcément, il y a du retard ! Mais comme plus c'est long, plus c'est bon, il est l'heure d'effectuer un bilan du mois écoulé, question lecture. En mai, j'ai lu quatre livres, soit 1392 pages.

Et parmi ces livres... Voilà mon préféré !





Couverture L'ours est un écrivain comme les autres

#De quoi ça parle ?


Un universitaire a un rêve, écrire un roman. Après avoir vu le premier brûler dans l'incendie qui a ruiné sa maison, il en écrit un second. Mais il se fait voler la mallette contenant le nouveau manuscrit... par un ours. Celui-ci, pressentant qu'il tient quelque chose d'important, s'empresse de trouver des vêtements, d'aller à la ville pour le faire éditer. Fort de son immense succès, il goûte à la vie humaine qu'il trouve vraiment géniale. Plus besoin de chasser, il y a ce qu'il faut au supermarché !

Le vrai auteur par contre, semble peu à peu perdre le contact avec la réalité. Les frontières entre animalité et humanité sont de plus en plus floues.

#Pourquoi ce livre ?


J'ai acheté ce titre sur un coup de tête en lisant la quatrième de couverture et ai commencé la lecture tout de suite après. L'Ours est un écrivain comme les autres est un roman court, mais réellement épais en terme de contenu, de messages... et de critique aussi. C'est en effet une critique plutôt acide du milieu de l'édition que nous offre l'auteur.

La plume de l'auteur est d'une grande qualité. William Kotzwinkle a su l'adapter pour faire passer un maximum d'émotions. Elle est acérée, remplie d'humour et d'une vision sans concessions sur ce qui semble être le milieu de l'édition américaine. De la même manière, l'Homme et sa propension à entendre uniquement ce qui l'arrange - et à l'interpréter sont dans la ligne de mire de l'auteur. J'ai énormément apprécié ce parti-pris.

L'Ours est un écrivain comme les autres est un roman bourré de situations délirantes qui forment un ensemble totalement surréaliste. Car pour apprécier totalement ce texte, il faut partir du principe selon lequel oui, l'ours s'habille comme un homme, peut parler et accomplir des choses tout à fait humaine. Sans que personne ne soit pris de panique en le voyant.

#En Bref


L'Ours est un écrivain comme les autres est une histoire qui vaut le détour si vous appréciez des situations surréalistes, les personnages bien campés et les plumes acérées et sans compromis !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un avis ? Une remarque ? N'hésitez pas. :)